Accueil > Littérature > Anthologie > L > LA FONTAINE Jean de (1621-1695)

LA FONTAINE Jean de (1621-1695)

Dernier ajout : 10 octobre 2018.

Articles de cette rubrique

  • Les Membres et l’Estomac

    5 novembre 2012, par Silvestre Baudrillart

    De travailler pour lui les membres se lassant, Chacun d’eux résolut de vivre en Gentilhomme, Sans rien faire, alléguant l’exemple de Gaster. Il faudrait, disaient-ils, sans nous qu’il vécût d’air. Nous suons, nous peinons, comme bêtes de somme. Et pour qui ? Pour lui seul ; nous n’en profitons pas : Notre soin n’aboutit qu’à fournir ses repas. Chômons, c’est un métier qu’il veut nous faire apprendre. Ainsi dit, ainsi fait. Les mains cessent de prendre, Les bras d’agir, les jambes de marcher. Tous dirent à (...)

  • L’Œil du Maître

    5 novembre 2012, par Silvestre Baudrillart

    Un cerf, s’étant sauvé dans une étable à bœufs, Fut d’abord averti par eux : Qu’il cherchât un meilleur asile. « Mes frères, leur dit-il, ne me décelez pas : Je vous enseignerai les pâtis les plus gras ; Ce service vous peut quelque jour être utile, Et vous n’en aurez point regret. » Les bœufs, à toutes fins, promirent le secret. Il se cache en un coin, respire et prend courage. Sur le soir on apporte herbe fraîche et fourrage Comme l’on faisait tous les jours : L’on va, l’on vient, les valets font (...)

  • Le Loup devenu Berger

    5 novembre 2012, par Silvestre Baudrillart

    Un Loup, qui commençait d’avoir petite part Aux Brebis de son voisinage, Crut qu’il fallait s’aider de la peau du Renard Et faire un nouveau personnage. Il s’habille en Berger, endosse un hoqueton, Fait sa houlette d’un bâton, Sans oublier la Cornemuse. Pour pousser jusqu’au bout la ruse, Il aurait volontiers écrit sur son chapeau : « C’est moi qui suis Guillot, berger de ce troupeau. » Sa personne étant ainsi faite Et ses pieds de devant posés sur sa houlette, Guillot le sycophante approche (...)

  • Les Grenouilles qui demandent un roi

    23 décembre 2011, par Silvestre Baudrillart

    Les Grenouilles, se lassant De l’état Démocratique, Par leurs clameurs firent tant Que Jupin les soumit au pouvoir Monarchique. Il leur tomba du Ciel un Roi tout pacifique : Ce Roi fit toutefois un tel bruit en tombant Que la gent marécageuse, Gent fort sotte et fort peureuse, S’alla cacher sous les eaux, Dans les joncs, dans les roseaux, Dans les trous du marécage, Sans oser de longtemps regarder au visage Celui qu’elles croyaient être un géant nouveau ; Or c’était un Soliveau, De qui la gravité (...)

  • Les deux Rats, le Renard, et l’Oeuf

    23 décembre 2011, par Silvestre Baudrillart

    Deux Rats cherchaient leur vie ; ils trouvèrent un Œuf. Le dîné suffisait à gens de cette espèce ! Il n’était pas besoin qu’ils trouvassent un Bœuf. Pleins d’appétit, et d’allégresse, Ils allaient de leur oeuf manger chacun sa part, Quand un Quidam parut. C’était maître Renard ; Rencontre incommode et fâcheuse. Car comment sauver l’oeuf ? Le bien empaqueter, Puis des pieds de devant ensemble le porter, Ou le rouler, ou le traîner, C’était chose impossible autant que hasardeuse. Nécessité l’ingénieuse Leur (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25