Accueil > Enseignement > Le métier d’enseignant

Le métier d’enseignant

Dernier ajout : 9 février.

Articles de cette rubrique

  • LES RYTHMES D’APPRENTISSAGE

    9 février, par Silvestre Baudrillart

    1) Pourquoi on n’apprend pas de façon linéaire Une courbe d’apprentissage est loin d’être linéaire L’intérêt initial permet une progression rapide les plateaux : sentiment de piétiner les creux : certains relancent l’apprentissage, mais ils comportent aussi un risque d’abandon. > Entretenir l’envie d’apprendre, la « curiosité » : état physiologique particulier, modifiant posture, attitude, mouvements oculaires, et déclenchant des réactions chimiques favorisant attention, apprentissage et mémorisation. > (...)

  • Réflexions sur le bon usage des études scolaires en vue de l’amour de Dieu

    7 février

    Simone Weil in Attente de Dieu
    La clef d’une conception chrétienne des études c’est que la prière est faite d’attention. C’est l’orientation vers Dieu, de toute l’attention dont l’âme est capable. La qualité de l’attention est pour beaucoup, dans la qualité de la prière. La chaleur du coeur ne peut pas y suppléer.
    Seule la partie la plus haute de l’attention entre en contact avec Dieu, quand la prière est assez intense et pure pour qu’un tel contact s’établisse ; mais toute l’attention est tournée vers (...)

  • L’environnement numérique

    2 février, par Silvestre Baudrillart

    1) Le métier évolue
    Les avantages du numérique :
    le travail à faire arrive directement à la maison, sans le filtre de l’élève ;
    les notes sont également très disponibles, avec des graphiques etc
    les sanctions arrivent beaucoup plus vite, ainsi que les explications du professeur
    Les inconvénients :
    les parents demandent des explications au professeur, en « off », ils rappellent parfois des circonstances atténuantes...
    l’instantanéité nuit à la réflexion : « la nuit porte conseil »
    les effets (...)

  • Autorité et bienveillance

    2 février, par Silvestre Baudrillart

    AUTORITE ET BIENVEILLANCE
    Intro : peut-on allier autorité et bienveillance ? Oui, et même on le doit. Voici pourquoi.
    a) Les racines de l’autorité L’autorité n’est pas l’autoritarisme, la dictature. Elle ne se confond pas non plus avec le pouvoir. C’est une relation dynamique, une qualité qui est reconnue à son détenteur par ceux qui dépendent de lui. Latin « augere, auctoritas » : le pouvoir de faire grandir, d’élever. Plus précisément : fondée sur la compétence, le relationnel et un juste exercice du (...)

  • Les relations professeurs-parents

    2 février, par Silvestre Baudrillart

    RELATIONS PROFESSEURS-PARENTS
    a) Les rôles respectifs Le professeur, les parents et l’élève ont chacun un rôle bien déterminé. Le connaître et le rappeler, pour éviter qu’il y ait trop d’exigences indues de la part des parents. - Le professeur : spécialiste de sa matière, il a aussi une vision globale de l’âge. Il sait ce que peut et doit faire un enfant de 11 ans ou un adolescent. Avec ses collègues, il élargit sans cesse cette compétence empirique. - Les parents : les premiers et principaux éducateurs (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35