Accueil du site > 4. Animation > 41. Carnets de chants > Le Soldat belge

Le Soldat belge

samedi 17 août 2013, par Silvestre Baudrillart

  • C’était un soir sur les bords de l’Yser,
  • Un soldat belge qui montait la faction.
  • Vinrent à passer trois gardes militaires,
  • Parmi lesquels était le roi Albert.
  • Qui vive là ? cria la sentinelle,
  • Qui vive là ? Vous ne passerez pas !
  • Si vous passez craignez ma baïonnette,
  • Retirez-vous, vous ne passerez pas ! (bis)
  • Halte-là !
  • Le roi Albert en fouillant dans ses poches,
  • Tiens, lui dit-il, et laisse-moi passer.
  • Non, répondit la brave sentinelle,
  • L’argent n’est rien pour un vrai soldat belge.
  • Dans mon pays, je cultivais la terre,
  • Dans mon pays, je gardais les brebis,
  • Mais, maintenant que je suis militaire,
  • Retirez-vous, vous ne passerez pas ! (bis)
  • Halte-là !
  • Le roi Albert dit à ses camarades :
  • Fusillons-le, c’est un mauvais sujet.
  • Fusillons-le à la lueur des astres,
  • Fusillons-le, c’est un mauvais sujet.
  • Fusillez-moi, lui dit la sentinelle,
  • Fusillez-moi, vous ne passerez pas.
  • Si vous passez, craignez ma baïonnette.
  • Retirez-vous, vous ne passerez pas ! (bis)
  • Halte-là !
  • Le lendemain, au grand conseil de guerre,
  • Le roi Albert lui demanda son nom.
  • Tiens, lui dit-il, voilà la croix de guerre,
  • La croix de guerre et la décoration.
  • Que va-t-elle dire, ma bonne et tendre mère,
  • Que va-t-elle dire en me voyant si beau ?
  • La croix de guerre est à ma boutonnière
  • Pour avoir dit : vous ne passerez pas ! (bis)
  • Halte-là !