Accueil > Littérature > Mes poèmes > « Vous me direz combien je vous dois… »

« Vous me direz combien je vous dois… »

dimanche 10 mars 2013, par Silvestre Baudrillart

  • C’était une de tes dernières phrases, Maman,
  • et comme elle nous a fait rire !
  • Ce matin, je voudrais te dire
  • que tout ce que je te dois,
  • je n’arriverai jamais,
  • même à le dénombrer.
  • Ma vie et chacun de mes pas,
  • mon souffle et les mots et leurs nuances
  • et jusqu’à leur prononciation,
  • la chaleur du regard et le sourire des yeux,
  • tant de traits de la vie de famille,
  • tant de détails de politesse et d’éducation,
  • les auteurs que j’aime et que je goûte grâce à toi,
  • et surtout la splendeur du soleil de la foi,
  • de cette foi simple et directe qui rayonnait de toi.
  • Comme le roi David, tu voulais danser devant le Tabernacle,
  • et tu savais aussi prier et adorer doucement ;
  • tu voulais apporter la Bonne Nouvelle à la terre entière,
  • et tu avais des amis partout, même des musulmans.
  • Comme toutes les mamans, tu as eu tes hauts et tes bas ;
  • il n’y a pas de maman parfaite, et personne ne voulait cela ;
  • nous avons eu une maman humaine, pleine d’amour et de tendresse
  • qui s’est donnée de tout son cœur à sa mission, malgré ses faiblesses ;
  • notre vie est à jamais marquée par ton amour et par ta joie
  • et sur ton sillage lumineux brille l’étoile de la foi.
  • Maintenant que tu nous as quittés,
  • en attendant que le Christ nous réunisse à nouveau
  • dans la splendeur de la lumière éternelle,
  • nous voulons te dire, une dernière fois :
  • « Au revoir, Maman ! »

Silvestre, 5 mars 2013

Documents joints