Accueil > Littérature > Mes poèmes > C’est le jour

C’est le jour

dimanche 10 mars 2013, par Silvestre Baudrillart

  • Il y a de cela trente ans
  • S’en allait aussi ta Maman,
  • Dans cette chambre aux abeilles d’or
  • Et aux petits lits d’enfant.
  • Combien de fois, le mercredi,
  • Chez elle, nous avions dormi !
  • C’était le soir des belles histoires,
  • La fée Malice et la fée Carabosse,
  • Entre jeux et plaisanteries,
  • Avec la magie des yeux de nuit.
  • Ah ! les belles grasses matinées
  • De ces jeudis de l’enfance !
  • Dans son lit, Manmie dormait
  • Et nous veillions en silence.
  • Grand-Père faisait son pain grillé ;
  • Nous sautions petit-déjeuner,
  • Laissant Manmie encore ronfler.
  • Grand-Père, discret, nous accompagnait.
  • Puis, nous passions au Luxembourg
  • Croquer les pastilles tricolores ;
  • Il fallait crier : « Vive la France ! »
  • Et jouer, et jouer encore ;
  • Et jouer, et jouer toujours.
  • Et ce soir-là, du grand départ,
  • Elle nous parla de Jésus ;
  • Dans son grand manteau rose, Il lui était apparu.
  • Je n’oublierai jamais sa voix de ce soir-là.
  • Trente ans après, c’est toi, sa petite dernière,
  • Après ta sœur aînée, après aussi ton frère,
  • Dans l’ordre, tu t’en vas, comme tu es venue,
  • D’un petit souffle court, à petits pas menus.

Silvestre, le 25 février 2013

Documents joints